Ma recette de cheesecake fleuri

A l’arrivée du printemps, j’adore fleurir la maison mais aussi… utiliser des fleurs comestibles ! Je les utilise notamment pour ajouter une décoration colorée à certains desserts. L’année dernière, j’avais réalisé de jolis sablés fleuris. Cette année, j’ai eu envie de faire un cheesecake aux airs de printemps.

Voici donc ma recette de cheesecake ! Il s’agit d’une version au caramel au beurre salé, mais vous pouvez tout à fait enlever le caramel, remplacer le beurre salé par du beurre doux et acheter des Petit Beurre classiques.

Cheesecake au caramel au beurre salé

Ingrédients :

Pour la pâte : 65g de beurre salé, 1 cuillère à soupe de lait, 250g de Petit Beurre au sel de Guérande.

Pour la garniture : 200g Philadelphia, 300g fromage blanc 0%, 3 cuillères à soupe de farine, 3 oeufs, 120g de sucre, caramel au beurre salé. Facultatif : arôme de votre choix (vanille, …).

Pour la décoration (facultatif) : fleurs comestibles (j’achète les miennes chez Grand Frais ou au marché).

Préparation :

Commencer par préparer le biscuit du cheesecake. Mélanger les Petits Beurre, le beurre salé (préalablement fondu) et le lait. Tapisser le fond d’un moule de cette préparation (bien tasser) et réserver au frais.

Mettre le Philadelphia et le fromage blanc dans un récipient. Battre jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse. Ajouter la farine, le sucre, l’arôme de votre choix et les oeufs ; mélanger à nouveau.

Sortir le moule du réfrigérateur. Etaler du caramel au beurre salé sur le biscuit (je l’ai fait fondre au bain-marie pour qu’il soit plus facile à étaler), puis verser la préparation dessus.

Enfourner et cuire pendant 30 à 45 minutes à 180°C (le dessus doit devenir ferme et les bords légèrement dorés). Mettre le cheesecake au réfrigérateur pendant quelques heures, voire une nuit.

Petit conseil : ajouter les fleurs comestibles au dernier moment, juste avant de déguster le cheesecake. J’ai déjà essayé de le décorer à l’avance et le résultat est moins joli (les fleurs s’humidifient) !

Et maintenant, il n’y a plus qu’à se régaler… Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.